Les mots de liaison

Mais où est donc Ornicar ?

Vous connaissez sans doute tous ce truc pour se souvenir des mots de liaison. Mais il y en a d’autres, et surtout il faut apprendre à s’en servir. Ce qui vous permettra d’éviter les récits du type ” et après… et après… et après…” ou “mais… mais… mais…”.

Les mots de liaison ne sont pas qu’un moyen pour faire joli et faire plaisir au professeur. Une réponse longue sans mot de liaison ne peut pas être bonne : s’il n’y a pas de mots de liaison c’est que votre réponse n’est pas organisée. Au contraire, si vous utilisez – correctement bien sûr – des mots de liaison, cela montre que vous avez réfléchi avant d’écrire et fait l’effort de rédiger une réponse compréhensible et sans doute intéressante. Ce qui devrait vous permettre d’avoir plus de points…

Voici la liste des mots de liaison les plus utiles :

– en effet

“en effet” sert à commencer une phrase qui va servir à démontrer ce que l’on vient de dire. Il est très utile car en histoire-géo il faut toujours démontrer ce que l’on écrit.

Exemple : Le seigneur est le maître de la seigneurie. En effet il possède toutes les terres et le moulin.

– de plus

“de plus” permet de rajouter un élément à la démonstration sans utiliser “et”.

Exemple : Le seigneur est le maître de la seigneurie. En effet il possède toutes les terres et le moulin. De plus il est le maître des paysans qui habitent sa seigneurie.

– car

“car” peut jouer le même rôle que “en effet”, ce qui évite les répétitions. Attention, il ne faut pas l’utiliser en début de phrase

Exemple : Le seigneur est le maître de la seigneurie. En effet il possède toutes les terres et le moulin. De plus il est le maître des paysans qui habitent sa seigneurie car il a le pouvoir de commander et de juger.

– enfin

“enfin” sert à rajouter un dernier élément à son récit ou à sa démonstration.

Exemple : Le seigneur est le maître de la seigneurie. En effet il possède toutes les terres et le moulin. De plus il est le maître des paysans qui habitent sa seigneurie car il a le pouvoir de commander et de juger. Enfin le seigneur possède le château, qui assure la défense de la seigneurie.

– cependant

“cependant” permet d’introduire une nuance. Il a la même fonction que “mais”.

Exemple : Le seigneur est le maître de la seigneurie. En effet il possède toutes les terres et le moulin. De plus il est le maître des paysans qui habitent sa seigneurie car il a le pouvoir de commander et de juger. Enfin le seigneur possède le château, qui assure la défense de la seigneurie. Cependant il y a parfois des révoltes de paysans lorsque les seigneurs augmententent les redevances.

– donc

“donc” permet de conclure une démonstration. On l’utilise généralement pour commencer la dernière phrase d’une réponse.

Exemple : Dans la seigneurie toutes les terres appartiennent au seigneur. De plus il est le maître des paysans qui habitent sa seigneurie car il a le pouvoir de commander et de juger. Enfin le seigneur possède le château, qui assure la défense de la seigneurie. Donc on peut dire que le seigneur est le maître de la seigneurie et de ses habitants.

On peut aussi l’utiliser à l’intérieur de la phrase : Dans la seigneurie toutes les terres appartiennent au seigneur. De plus il est le maître des paysans qui habitent sa seigneurie car il a le pouvoir de commander et de juger. Enfin le seigneur possède le château, qui assure la défense de la seigneurie. Le seigneur est donc le maître de la seigneurie et de ses habitants.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s